Invisibles et surexposés : l’espace public à l’épreuve des handicaps et vulnérabilités et Aux Frontières du sans abrisme

Nous avons le plaisir de vous inviter à la prochaine séance des séminaires en réseau Invisibles et surexposés : l’espace public à l’épreuve des handicaps et vulnérabilités et Aux Frontières du sans abrisme qui aura lieu le

Vendredi 28 mars 2014 (9h30- 16h30)
Bâtiment Olympe de Gouges, salle 268 (2ème étage), rue Albert Einstein, 75013 (métro : station "Bibliothèque François Mitterrand" (ligne 14) ; T3 : station "Avenue de France")

HANDICAP, SANTÉ MENTALE ET VISIBILITÉ

Nous écouterons Florence Weber et Alain Leplege dont les présentations sont dans la suite du mail

En, espérant vous y voir nombreux

Déroulement de la journée :

*Matinée (10h-12h30)

"Handicap et santé mentale : Enjeux militants, financiers et professionnels des nouveaux usages d’une catégorie administrative ancienne"

Florence Weber (Professeur de sociologie et d’anthropologie sociale à l’ENS, Membre de l’équipe ETT (Centre Maurice Halbwachs) et de l’équipe MEDIPS, Titulaire de la chaire CNSA Handicap psychique et décision pour autrui (ENS-EHESP).

La loi de 2005 a été communément interprétée comme l’apparition, voire la réapparition, d’un nouveau public cible dans une période d’individualisation des droits sociaux. Au-delà des débats conceptuels, Florence Weber mettra l’accent sus ses enjeux financiers et professionnels et sur ses usages pratiques, dans les institutions d’hébergement, les ESAT et les services à domicile, mais aussi par les familles et les personnels sanitaires et sociaux de la psychiatrie.

Cette réflexion s’inscrit dans une réflexion plus large sur la reforme des politiques françaises du handicap et de la perte d’autonomie, séparées en 1996, dont la convergence prévue en 2005 a été reportée a plusieurs reprises. Florence Weber montrera une série des photographies qui expose la diversité du traitement social des personnes en situation de perte d’autonomie selon leur âge et les modalités de leur hébergement.


*Après-midi (14h-16h30)

"Handicap psychique et visibilité"

Alain Leplege (Professeur, MD, PhD. Département d’histoire et de Philosophie des Sciences. Université de Paris Diderot, PRES Sorbonne Paris Cité).

La reconnaissance du handicap psychique accompagne la loi du 11 février 2005, trente ans après la reconnaissance du handicap mental. Cette reconnaissance s’est accompagnée de controverses et de malentendus qui seront exposés et discutés par Alain Leplege.

Deux séries de raisons alimentent ces controverses. Tout d’abord les déficiences psychiques sont largement invisibles et leurs manifestations comportementales suscitent des interprétations erronées. Les sujets sont jugés paresseux, conflictuels voire dangereux. Ces interprétations erronées conduisent à la stigmatisation, au rejet voire aux enfermements qui constituent le handicap psychique. Par conséquent, contrairement aux autres formes de handicaps, l’invisibilité des déficiences et incapacités fonctionnelles est une des causes du handicap psychique. D’autre part les malentendus qui entourent la notion de handicap psychique dans le milieu psychiatrique ont pour origine la méconnaissance des avancées et du renversement conceptuel qui accompagnent la promotion du modèle social du handicap, lequel n’est plus synonyme de consolidation mais de perspectives sociales et politiques et d’évolutions positives.
Malheureusement, l’opposition du modèle social du handicap au modèle dit médical n’est pas sans ambiguité et inconvénients car les sujets en situation de handicap psychique continuent d’avoir besoin de soins. La nécessite de la conjonction de soins et d’aides de vie dans le domaine de la santé mentale et du handicap psychique est connue depuis longtemps mais elle a toujours été difficile à mettre en oeuvre en pratique. Dans le contexte actuel, si l’on ne réussit pas à inventer les modalités pratiques du dépassement de l’opposition du modèle social au médical, la dimension soin risque de basculer dans l’invisibilité au détriment des sujets.



Calendrier

  • vendredi 28 mars 2014, 09h30-16h30, Bâtiment Olympe de Gouges, salle 268 (2ème étage), rue Albert Einstein, 75013 (métro : station "Bibliothèque François Mitterrand" (ligne 14) ; T3 : station "Avenue de France".
    Handicap, santé mentale et visibilité












Evénements prochains
Pas d'événements programmés en ce moment.



Copyright © 2017 CSPRP | Site créé par Anders Fjeld | Réalisé avec SPIP