Séminaire du CSPRP

2012-2013

Sujet, subjectivation, désubjectivation

Coordination et responsabilité pédagogique  : Martine Leibovici

Pour le deuxième semestre : Le séminaire a toujours lieu le jeudi de 17h à 19h, Amphi 1, Olympe de Gouges.

Pour le premier semestre : Le séminaire a toujours lieu le jeudi de 17h à 19h (dès 16h pour les étudiants)
Amphi 50, Dalle des Olympiades les 27 septembre, 4 octobre, 18 octobre, salle ENT11, Bâtiment Olympe de Gouges, à partir du 25 octobre

Le séminaire de cette année poursuit la réflexion engagée depuis trois ans sur le concept de sujet tel qu’il est présupposé par les sciences sociales.

Ce concept est loin d’être univoque. Il a une longue histoire dans la philosophie occidentale et a été fortement questionné voire déconstruit dans les années 1970. Notre réflexion ne s’inscrit pas pour autant dans un supposé « retour du sujet » ou « au sujet », qui aurait fait suite à cette critique. Cette critique fut au contraire salutaire. Cependant, afin de préserver la possibilité de la liberté, sans la supposer émaner d’une instance consciente et maitresse d’elle-même, nous nous orientons de plus en plus vers la notion de subjectivation, comprise comme un processus d’accès à soi-même en relation avec les autres, faisant d’une personne une autre tout en restant elle-même, le devenir-sujet opérant alors plus comme une désidentification que comme une identification.

Une telle réflexion nous parait nécessaire aujourd’hui, dans la mesure où la société dans laquelle nous vivons (occidentale tout du moins) nous semble confrontée à deux mouvements apparemment contradictoires.

D’un côté, en rapport avec le développement des sciences et des techniques, chacun est confronté à des injonctions de plus en plus pressantes de prendre soi-même des décisions autrefois laissées au hasard - en matière de procréation ou de maladie par exemple. Autre exemple : la « responsabilisation » - en lien avec le recul de l’État social - vise à faire de chacun, jusque dans des situations liées à la structure de l’économie comme le chômage, le « sujet » de sa propre vie. Pour être sociales, ces injonctions n’en pénètrent pas moins au cœur des vies individuelles, et sont partie prenantes de processus de subjectivation, de façons contemporaines de devenir sujet.

On peut, d’un autre côté, décrire de nombreuses situations comme des situations de désubjectivation, en tant qu’elles privent certains individus des conditions minimales d’un devenir-sujet : pauvreté, sans-abrisme, voire clandestinité due à la migration. On pourrait se demander cependant si, dans de tels cadres, des processus de subjectivation généralement inaperçus ne sont pas, de fait, à l’œuvre, différents cependant de ceux qu’induisent les injonctions à une subjectivation d’individu « responsable ».

Dans le prolongement de cette réflexion, une interrogation sur la subjectivation politique contemporaine est nécessaire. Quelle est sa spécificité ? Comment est-elle affectée par le mouvement contradictoire que nous venons de dégager ? Pour prendre en compte les situations et pratiques sociales abordées par le séminaire, sans les considérer nécessairement comme directement politiques, il s’agira d’interroger les modalités de subjectivation politique qui s’y produisent, dans le cadre d’une réflexion plus générale sur la citoyenneté.



Documents

Programme Séminaire du CSPRP 2012-2013 (doc, 34.5 ko).
Intervention de Barbara Duden du 19/03/2013 (pdf, 80.8 ko).


Ecoutez les séances

Calendrier

  • jeudi 4 octobre 2012, 17h-19h, Amphi 50, Dalle des Olympiades.
    Patrick Cingolani (Université Paris Diderot-Paris7, CSPRP/LCS)
    Les nouvelles promesses de réalisation de soi du travail. Entre assujettissement et subjectivation : enquête sur le précariat intellectuel.
    - Ecoutez la séance
  • jeudi 18 octobre 2012, 17h-19h, Amphi 50, Dalle des Olympiades.
    Thierry Pillon (Université de Cergy-Pontoise)
    Le corps et la mémoire du travail
    - Ecoutez la séance
  • jeudi 25 octobre 2012, 17h-19h, Salle 580F, bâtiment de la Halle aux Farines.
    Janine Altounian (Essayiste, traductrice)
    L’écriture comme processus de subjectivation d’un héritage traumatique. Inscription dans le monde et socialisation dans l’espace du politique.
    - Ecoutez la séance
  • jeudi 8 novembre 2012, 17h-19h, Salle 255, Bâtiment Olympe de Gouges.
    Azadeh Kian (Université Paris Diderot-Paris 7, CEDREF-CSPRP)
    Structures d’oppression et stratégies de résistance : la réinvention de soi dans le contexte de contraintes concrètes.
    - Ecoutez la séance.
  • jeudi 15 novembre 2012, 17h-19h, Amphi Buffon, Bâtiment Buffon.
    Masato Goda (Chercheur invité, Université Meiji, Tokyo)
    Sur la Logique de l’espace de Hoyime Tanabe.
    - Ecoutez la séance.
  • jeudi 22 novembre 2012, 17h-19h, Amphi Buffon, bâtiment Buffon.
    Florence Giust-Desprairies (Université Paris Diderot-Paris7, LCS)
    La construction d’une figure de la subjectivité dans le mythe de l’école républicaine et ses avatars
    - Ecoutez la séance
  • jeudi 29 novembre 2012, 14h-19h, Salle 255, Bâtiment Olympe de Gouges.
    Journée d’étude organisée par Anne Kupiec (CSPRP/ Université Paris Diderot-Paris7), et Laurent Fleury (CSPRP/ Université Paris Diderot-Paris7).
    La théorie de la demi-culture : 50 ans après
  • jeudi 6 décembre 2012, 17h-19h, Salle ENT11, Bâtiment Olympe de Gouges.
    Frédéric Blondel (Université Paris Diderot-Paris7, LCS)
    La reconnaissance du sujet polyhandicapé : un travail collectif
    - Ecoutez la séance
  • jeudi 7 février 2013, 17h-19h, Amphi 1, Olympe de Gouges.
    Etienne Balibar (Université Paris X Nanterre) - Devenir-citoyen, devenir-sujet : le sens d’une différence.
  • jeudi 14 février 2013, 17h-19h, Amphi 1, Olympe de Gouges.
    Yotetsu Tonaki (Université Toyo, Japon) - Philosophie politique et écologie politique (I). Quelques réflexions sur la philosophie d’après Fukushima
    A cette occasion, Cécile Sakai (LCAO, Paris Diderot) présentera le livre qu’elle a édité avec Corinne Quentin : L’archipel des séismes. Ecrits du Japon après le 11 mars 2011, Ed. Philippe Picquier, Paris, 2012.
  • jeudi 14 mars 2013, 17h-19h, Salle 127, Olympe de Gouges.
    Christophe David (CSPRP/Université de Rennes 2)
    Philosophie politique et écologie politique (II).
    La politique de l’écologie selon André Gorz
  • jeudi 4 avril 2013, 17h-19h, Salle 127, Olympe de Gouges.
    Alexandre Piettre (CSPRP)
    L’islam (im)politique en ville. Le renouveau islamique dans la transformation des espaces sociaux des quartiers populaires
  • jeudi 11 avril 2013, 17h-19h, Salle 127, Olympe de Gouges.
    Etienne Tassin (Université Paris Diderot-Paris 7/CSPRP) - Philosophie politique et écologie politique (III). Ecologie et cosmo-politique
  • jeudi 18 avril 2013, 17h-19h, Salle 127, Olympe de Gouges.
    Barbara Duden (Professeure invitée/Université de Hanovre) - Neutralité de genre et précarité des femmes. Le féminisme et la crise de la protection sociale.
  • mercredi 1er mai 2013, 17h-17h30, .
    Au cours de l’une de ses récentes sessions, le séminaire public du CSPRP a été interrompu par deux personnes qui ont empêché l’intervenant de parler de ses recherches et ont déchiré ses papiers de travail. Malgré nos offres d’un débat contradictoire, il n’a pas été possible d’engager le dialogue autour de ce qui pose pourtant des questions essentielles sur la déontologie de l’enquête. Ces questions feront par ailleurs l’objet d’un travail de fond au laboratoire. Le CSPRP s’indigne de cette censure de fait qui représente une atteinte intolérable aux libertés académiques.












Evénements prochains
Pas d'événements programmés en ce moment.



Copyright © 2017 CSPRP | Site créé par Anders Fjeld | Réalisé avec SPIP